Le Sénégal était jusqu’à récemment un pays producteur de chloroquine. Mais l’usine a été arrêtée par Medis Sénégal qui l’avait reprise de Sanofi.
“Quand nous avons vu le dossier, Medis Sénégal a déclaré qu’il avait des pertes cumulées de 5 milliards. Ce n’était plus possible de continuer”, a révélé le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr, ce vendredi sur iRadio.
À la question de savoir si l’usine sera remise en marche dans les plus brefs  délais, Diouf Sarr répond : “Si le comité scientifique nous demande de reprendre la production, on va y aller très vite”.