La capacité pour contenir le nombre de malades n’est pas une inquiétude. En France, des malades ne sont pas soignés dans les hôpitaux, mais dans des maisons.  

Le directeur du centre des opérations  d’Urgences sanitaires explique que la particularité de cette maladie, est que 80% des patients ne sont pas d’une gravité extrême. La personne pourrait même vaquer à ses préoccupation, si ce n’était la contamination. « Tous les scénarii possibles pour gérer la situation ont été pris en compagnie de l’armée », soutient-il.

Des matériels pour les médecins 

A l’en croire, la décentralisation des matériels à Touba par le ministère de la santé, redonne confiance à la population qui doivent savoir que la maladie peut être soigné dans toutes les structures sanitaires au Sénégal. L’essentiel est que les médecins disposent de matériels qui aujourd’hui, sont disponibles partout dans le pays.

Une laboratoire certifiée par (OMS)

Concernant  l’Institut pasteur, il déclare qu’il s’agit du laboratoire de référence certifié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a toutes les capacités pour faire les diagnostics. Même le Nigeria et d’autres envoient parfois leurs analyses dans cet institut qui peut réaliser 500 tests par jour. Mais n’empêche dit-il, l’Etat est en train d’augmenter la capacité des autres laboratoires pour faire le travail.

Un laboratoire à Touba

A Touba, il y a un laboratoire mobile amené par Institut Pasteur, pour que les tests des malades ou suspects ne viennent pas à Dakar, renseigne-t-il, à la Sentv.