Bokidiawé – Lotissement d’un site de 114 hectares : Les populations disent niet !

Bokidiawé – Lotissement d’un site de 114 hectares : Les populations disent niet !
0 0
Spread the love
Read Time:1 Minute, 46 Second

Ce n’est plus le parfait amour entre le maire de Bokidiawé, Khalilou Wagué, et une partie des populations. La brouille entre l’édile et ses administrés est née d’un lotissement de terrain de 114 hectares que le premier nommé aurait l’intention de ”s’attribuer”. Devant ce fait, les populations concernées disent niet au maire. Plus d’une trentaine de familles ont ainsi battu le macadam pour s’insurger contre la décistion des autorités locales.

Et selon les arguments des populations de cette commune logée dans la région de Matam, le maire aurait procédé au lotissement du site en question. Et il aurait pris cette décision ”sans concertation à la base”, ont brandi les insurgés. Pour alors mieux mener le combat, ces familles se sont liguées autour d’un collectif. Par la voix de leur porte-parole, Malick Diaw, le collectif déplore la procédure dudit lotissement, ”foncièrement irrégulière” à leurs yeux. ”L’absence d’une enquête de commission domaniale et l’absence d’une délimition précise du terrain nous opposent principalement au maire”, a tonné Malick Diaw. Pire encore, d’après ce dernier en tout cas, ”aucune indemnisation des familles victimes ne vient justifier l’acte posé par le maire”.

Mais d’un revers de la main, Khalilou Wagué a botté en touche toutes les accusations exprimées à l’encontre de sa personne. A qui veut l’entendre, le maire dit avoir ”rencontré toutes les parties concernées avant de passer à l’acte”. Ainsi, distille l’édile de la commune, ”nous avons discuté avec toutes les familles et chacune d’entre elles aura sa part”.

Par rapport aux protestations, Khalilou Wagué y voit plutôt des relents politiques. Convaincu de cela, le maire soutient que ”ceux qui s’agitent” ne sont autres que ses ”adversaires politiques”. ”Il y a 15 ans, j’ai acheté un terrain dans la même localité. Nous voulions justement y contruire une école, mais ces mêmes populations s’y étaient farouchement opposées”, rappelle Khalilou Wagué. ”Dans cette affaire, on m’accuse à tort. Je ne veux le bien de personne”, s’est-il excusé.

Tout compte fait, ni le maire ni les populations de Bokidiawé ne comptent abdiquer quant à leurs positions. La bataille est donc plus que lancée entre les deux camps.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Please follow and like us:

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

titre

Bienvenu sur Dakar news live

X

Vous aimez ce blog? Veuillez passer le mot