Sitor Ndour n’a pas tardé à réagir, suite à la décision du Comité national de gestion de la lutte (CNG) de le radier à vie. Sur les ondes de la RFM, l’arbitre a donné plus de détails, avant d’annoncer un plan de riposte.

Quelle est votre réaction, après la décision du Cng de vous radier à vie?
Pour pouvoir sanctionner, on peut le faire facilement. Ce qui est étonnant c’est que ces mêmes textes n’ont pas eu à sanctionner peut-être pire fautes auparavant. Et là, on utilise ces textes pour dire que ce sont les textes qui le disent. Effectivement ce sont les textes qui le disent, mais qu’est ce qu’a essayé le Cng jusqu’à ne pas appliquer ces textes? Le Cng a pris les devants pour en arriver là. 


Quels sont les points essentiels de vos revendications?

Il y a beaucoup d’aspect qui sont soulignés dans le mémorandum. Le Cng connaît le contenu même de ce mémorandum, mais n’en parle pas. Le grand problème, c’est que jusqu’à présent, le Cng ne parle pas de nos doléances. Il se permet de menacer les arbitres. On a demandé au Cng une assurance pour tout les arbitres du Sénégal.


Quelle suite allez-vous donner à cette affaire?

Jusqu’au moment où je vous parle, depuis 1997, aucun arbitre n’a  été assuré. Vous avez vu les événements qui se succèdent, la tension dans l’aréne. Nous, nous avons pris cette disposition pour dire au Cng, attention  C’est une lutte que nous menons actuellement Et nous irons jusqu’au bout. La Commission des arbitres va se réunir demain et nous allons voir la méthode à adopter pour faire face”.