« Mon cher Pape,

Je me rends compte aujourd’hui que tu portes tellement bien ton prénom ! Car en nous quittant comme ça brutalement tu laisses orphelins tellement de monde tel un papa exemplaire et bienveillant que tu as pu l’être pour moi depuis tellement d’années ainsi que pour d’autres personnes … tu étais une véritable source d’inspiration pour moi tu étais ma famille et un guide tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel … ta sagesse et ta douceur me réchauffaient le cœur ton œil expérimenté et ton intelligence me fascinaient ton charisme et ta présence m impressionnaient … ton parcours est celui d’un héros des temps modernes et tes actions ont toujours été dignes et fidèles à ta personnalité à savoir celles d’un homme fidèle loyal honnête intelligent … ta culture m épatait chaque fois que tu ouvrais la bouche ce n’était que des paroles pleines de bon sens et de finesses … tu as été mon président un grand président le seul et unique président de couleur africain en Europe qui a su s’imposer comme l’un des plus grands présidents de l’histoire du football français … je me souviens du jour où tu es venu jusqu’ au Sénégal pour me convaincre de signer à l’OM alors que j’étais en sélection … je t’ai suivi aveuglément alors que beaucoup de clubs me sollicitaient à l’époque et tu n’as jamais cessé de m’encourager malgré mes débuts difficiles à l’OM tu me répétais sans cesse “ mais Mamad si je suis venu te chercher c’est parce que je sais que tu vas réussir ici alors ne doute jamais de tes qualités tu vas être l’un des meilleurs joueurs du championnat de France”… je me souviens de tous tes conseils de papa lorsque je devais prendre une décision personnelle ou professionnelle tu m’as toujours accordé beaucoup de ton temps précieux et éclairé de par ton expérience et ton bon sens … tu vas me manquer mon président mon papa mon ami mon pape que je n’oublierai jamais de ma vie et que j’aimerai jusqu’ à ce que je ferme définitivement les yeux à mon tour pour te rejoindre dans l’au-delà … Repose en paix mon Pape. A jamais dans mon cœur ».