Centrafrique : Antonio Guterres accuse un groupe de rébellion d’empêcher la mission de la Minusca

Centrafrique : Antonio Guterres accuse un groupe de rébellion d’empêcher la mission de la Minusca
0 0
Spread the love
Read Time:1 Minute, 40 Second

Ce stade est inquiétant à l’image de “la persistance de campagnes de désinformation” envers la mission des nations unies, la Minusca, indique Antonio Guterres dans ce document que détient l’AFP et qui porte sur un intervalle allant de juin à octobre.

Quand il parle du “personnel de sécurité” actuellement en Centrafrique suite à un accord bilatéral, le secrétaire général fait une comparaison; même s’il ne les nomme pas, précisément à des hommes appartenant au groupe de sécurité russe Wagner.

 

En début d’été, les Nations unies avaient signalés des réactions de ce groupe à l’endroit des Casques bleus. « De telles actions empêchent l’accomplissement du mandat; mettent en danger les vies des Casques bleus. Et sont en contradiction avec des engagements du président (Faustin Archange) Touadéra et du gouvernement » à leur arrêt, affirme le responsable  de l’ONU. Il réclame à la classe dirigeante centrafricaine « des mesures concrètes » pour y mettre fin. 

 

Dans son rapport, avec moins de détails, Antonio Guterres fait cas « de graves violations »; comme « l’entrave à la liberté de mouvement des patrouilles de la Minusca, l’arrestation ou la détention de (ses) membres », des « menaces » et des « tentatives de fouille de véhicules et de résidences du personnel des Nations Unies ». 

 

Depuis le mois de juin, mentionne Antonio Guteres, « 176 civils » une hausse d’environ 46% par rapport aux 4 derniers mois ont été tué dans des affrontements entre bandes armées et des forces de défense centrafricaines, assistées “de personnels déployés dans un cadre bilatéral ». « Les enquêtes de la Minusca ont conclu que la plupart des morts civiles a été le résultat d’un recours à la force excessif, disproportionné et à l’aveugle par les forces de défense nationale et les personnels de sécurité déployés de manière bilatérale”, a-t-il indiqué.

 

La Minusca, dont le mandat prend fin le 15 novembre, a, dans ses rangs près de 12.000 militaires. Ce qui représente l’une des opérations les plus chères à l’ONU avec un budget annuel qui va au-delà du milliard de dollars.

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Please follow and like us:

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

titre

Bienvenu sur Dakar news live

X

Vous aimez ce blog? Veuillez passer le mot