Le PSG n’avait pas hier le choix. Pour accéder en quarts de finale, il fallait à tout prix écarter Dortmund. Battu à l’aller (2-1), l’actuel leader du championnat français n’avait besoin que d’un but pour franchir ce cap. C’est ce que les hommes de Thomas Tuchel vont faire, sans trop forcer. Neymar et Bernat font le job, dans un Parc des Princes vide (match joué à huis clos à cause des risques liés au Coronavirus). Associé à Leandro Paredes au milieu, Idrissa Gana Guéye a joué sa partition. L’ancien joueur d’Everton a évolué plus haut que son partenaire argentin et s’est montré précieux dans la construction. Toujours aussi généreux dans l’effort, le joueur formé à Diambars (Sénégal) a fait étalage de son talent, Très précieux dans la récupération,  le Sénégalais n’hésite à se sacrifier pour ses partenaires. Son volume de jeu lui permet de se trouver aux quatre coins du terrain. Et c’est sans surprise que le site Footmercato lui donne une note de 8/10 au terme de la partie. Après cette étape franchie avec brio, l’international sénégalais devra désormais s’attaquer aux quarts de finale. Une autre manche, avec ses réalités.