Donald Trump a jeté un pavé dans la mare jeudi en suggérant de reporter d’un an les Jeux olympiques prévus cet été au Japon, à cause de la pandémie de coronavirus. Face à la vague d’annulations et de reports dans le monde du sport, des championnats de basketball et de hockey américain, de football italien, de tennis, la question du maintien des Jeux olympiques est sur toutes les lèvres. « Peut-être, et c’est juste mon idée, peut-être les retarder d’un an, si c’est possible », a proposé le président depuis la Maison Blanche, quelques heures seulement après avoir pris le monde de court en fermant les Etats-Unis à une large partie de l’Europe. « C’est dommage… parce qu’ils ont vraiment construit des bâtiments magnifiques. Mais je préfère ça à des stades vides partout », a insisté le président américain. Comme pour balayer tout doute, le Comité international olympique (CIO) a assuré à l’AFP qu’avec l’allumage de la flamme olympique, son engagement total pour la réussite des Jeux était confirmé. Les organisateurs nippons répètent que les Jeux seront organisés comme prévu et le Comité international olympique (CIO), qui aura le dernier mot, continue d’affirmer qu’aucune discussion sur une éventuelle annulation n’a été engagée et qu’il s’en tiendra aux recommandations de l’OMS;