Macky Sall veut remettre de l’ordre dans la région sud du Sénégal où la coupure de bois est très fréquente ces derniers mois.  Pour combattre un tel phénomène, il a agité l’éventualité d’un alourdissement des peines encourus par trafiquants de bois et leurs complices.  « Nous continuerons de mobiliser tous les moyens nécessaires pour mettre fin à cette pratique néfaste, y compris par un alourdissement des peines prévues à cet effet », a fait savoir le chef de l’Etat,  en marge du conseil présidentiel tenu à Dakar, en présence de son homologue gambien Adama Barow. A en croire Macky Sall, le trafic du bois est un des facteurs de la déforestation. 3Je veux dire fermement aux coupeurs de bois, aux trafiquants et à leurs complices que nous ne leur laisserons aucun répit », a averti le chef de l’Etat sénégalais.