Descente inopinée de l’Inspection générale des bâtiments (IGB) pour remettre à l’ordre les entrepeneurs qui foulent au pied les textes. En effet, après des avertissements et rappels à l’ordre du président de la République, le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique intensifie les contrôles sur les chantiers pour le respect des normes de construction et la gestion des gravats de chantier.

C’est ainsi que, rapporte L’As, l’Inspection générale des bâtiments (IGB) a procédé, hier, à une série de contrôles inopinés sur des chantiers situés sur la corniche ouest à Dakar. Ainsi sur plusieurs bâtiments en construction, les inspecteurs ont vérifié la présence de panneau de chantier, ainsi que la disponibilité de certains documents sur le site, comme le plan béton armé, le contrat du bureau de contrôle technique ou encore l’assurance tous risques.

Parce que le Code de la construction oblige les entrepreneurs à concevoir un panneau de chantier présentant les références de l’autorisation de construire et les entreprises en charge de la construction. Trois chantiers ont fait l’objet d’un arrêt des travaux pour divers manquements comme l’absence de panneau et des documents du chantier, ou encore l’occupation d’une partie de la voie publique par des gravats.

Les contrevenants sont convoqués la semaine prochaine à l’Inspection pour présenter tous les documents requis, avant de pouvoir reprendre leurs travaux. Il faut souligner que depuis le début de l’année, 58 bâtiments ont été contrôlés pour un objectif annuel de 600. En 2019, 1 500 chantiers ont été visités dans tout le pays par les inspecteurs dont 96 plaintes instruites.