Chef du Service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann, le Professeur Moussa Seydi avait récemment  affirmé que sa structure ne disposait que de 12 lits pour accueillir les patients du Covid-19. Interpellé sur la question lors de son passage à de l’émission « Grand Jury » de la RFM, le ministre de la Santé a apporté des précisions de taille. A en croire Abdoulaye Diouf Sarr, il s’agit du en réalité du centre de traitement d’isolement qui est doté de 12 lits. «Ce centre a été créé avec l’avènement de la maladie d’Ebola. Mais tout l’hôpital Fann peut fonctionner, car il y a des extensions pour avoir 36 lits», a-t-il indiqué.